Guide pour les auteurs


Définition éditoriale

ISSN: 2958-8308
ISSN Lié (ISSN-L): 2303-9132
Titre clé: Revue gabonaise d'histoire et archéologie (En ligne)
Titre propre: Revue gabonaise d'histoire et archéologie.
Title clé abbrégé: Rev. gabon. hist. archéol. (En ligne)
Autre variante de titre: HISTARC
Sujet: UDC: 902
Contributeur: HISTARC
Contributeur: Institut de recherche en sciences humaines (Gabon) (ISNI: 0000 0001 2165 4562)
Contributeur: IRSH (ISNI: 0000 0001 2165 4562)
Editeur: Libreville: Département Études des Sociétés Anciennes et Contemporaines IRSH
Adresse : 680, Avenue du Président Léon Mba, bâtiment de l'Insitut de Recherche en Sciences Humaines (IRSH), BP 846, Libreville (Gabon)
Fréquence: Semestriel
Type de ressource: Revue
Langue de publication: Français
Pays: Gabon
Médium: En ligne
Centre ISSN responsable de la notice: CIEPS - ISSN
A un autre médium: 2303-9132
URL: https://histarc.net
ISNI: http://www.isni.org/ ISNI 0000 0001 2165 4562
ISNI: http://www.isni.org/ ISNI 0000 0001 2165 4562
Zone de diffusion : internationale en raison de son mode de publication.
Comité de rédaction : pluridisciplinaire, constitué de chercheurs et d'enseignants-chercheurs issus des établissements de l'enseignement supérieur et de recherche du Gabon et des institutions étrangères (avec une prépondérance des instutions d’Afrique).
Protocole rédactionnel : conforme aux normes CAMES adoptées par le CTS/LSH (Comité Technique Spécialisé/Lettres et Sciences Humaines) le 18 juillet 2016 à Bamako lors de la 38e session des CCI (Comité Consultatif Interafricain).

La Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie ne bénéficie d’aucune subvention.

Politique de diffusion

Publication en accès limité et libre :
  • Sans achat, l'accès est limité au résumé/abstract des articles au cours des 12 mois qui suivent la publication du numéro.
  • Au-delà de 12 mois, l'accès est totalement libre aux articles complets.
  • La Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie ne bénéficie d’aucune subvention.
  • Politique anti-plagiat

    La Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie a établi une politique de lutte contre le plagiat dans le but de préserver les droits des auteurs et de garantir l'originalité des textes qu'elle publie.

  • La Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie condamne toute forme de plagiat, y compris celui commis par un auteur envers lui-même.
  • Le plagiat est défini comme le fait de reproduire le travail d'un auteur sans citer ni définir sa source, que ce soit partiellement ou intégralement. L'auto-plagiat est également interdit.
  • Afin d'éviter toute confusion, les auteurs sont tenus de suivre les directives de rédaction des manuscrits rédigés dans la section "Normes" disponible à l'adresse suivante : https://histarc.net/histarc_guideAuteurs.html#structureArt. Ces directives expliquent clairement comment citer les sources.
  • La vérification des articles aux logiciels anti-plagiat et la qualité des évaluateurs anonymes contribue à détecter le plagiat.
  • En cas de constatation avérée de plagiat, l'article est immédiatement retiré du processus de publication.
  • L'auteur n'aura plus la possibilité de soumettre de nouveaux textes à la Revue. En cas de doute sur un possible plagiat, l'auteur est invité à fournir des explications et à corriger son texte.
  • L'article sera définitivement retiré du site web de la Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie : https://histarc.net
  • L'auteur sera définitivement interdit de publication dans la Revue Gabonaise d’Histoire et Archéologie.
  • Une notification sera envoyée aux Responsables de l’établissement d'origine du contributeur en cas de plagiat avéré.
  • Frais de publication

    Pas de frais de soumission.
    Frais de publication.

    Evaluation des articles par les pairs

    Procédure d'évaluation : Evaluation par les pairs.
    Delai entre soumission et publication : 12 semaines.

    HISTARC n’accepte que des articles inédits et originaux en français ou en anglais.
    Le manuscrit est remis à deux rapporteurs au moins, choisis en fonction de leur compétence dans la discipline. Le secrétariat de rédaction, qui s'occupe de la coordination scientifique et technique, communique aux auteurs les observations formulées par le Comité de lecture ainsi qu’une copie du rapport, si cela est nécessaire. Dans le cas où la publication de l’article est acceptée avec révisions, l’auteur dispose alors d’un délai - d’autant plus long que l’article sera parvenu plus tôt au secrétariat de HISTARC -, pour remettre la version définitive de son texte.
    Les auteurs sont invités à respecter les délais qui leur seront communiqués alors, sous peine de voir la publication de leurs travaux repoussée au numéro suivant.
    Les articles publiés n’engagent que leurs auteurs.

    Les propositions d'articles à publier et toutes les correspondances doivent être adressés uniquement par mail l'adresse suivante :

    histarc.irsh@gmail.com

    Une copie de la proposition de l’article à publier doit également être envoyée aux adresses suivantes :

    martialmatoumba@gmail.com
    edgardndong@yahoo.fr
    jhettsila@gmail.com

    HISTARC paraissant deux fois par année (juin et décembre), les propositions d'articles doivent parvenir au secrétariat d’HISTARC au plus tard le 30 mars pour le numéro de juin; le 30 septembre pour le numéro de décembre.
    Sauf convention préalable, les textes originaux ne sont pas restitués aux auteurs.

    1. Structure de l’article

    L’article à envoyer à HISTARC doit obligatoirement contenir :
    - Titre de l’article
    - Nom(s) et prénom(s) de l’auteur, sa fonction, son grade, son institution d’attache, ses champs de spécialité/intérêt, ses adresses électronique et postale, son numéro de téléphone.
    - Résumé en français (180 mots maximum)
    - Mots clés (7 mots maximum en français) ;
    - Abstract (résumé en anglais de 180 mots maximum) ;
    - Keywords (7 mots clés maximum en anglais) ;
    - le texte principal dont la structure varie en fonction de la nature de l’article :
    * l’article de contribution théorique et fondamentale doit comporter l’Introduction (justification du thème, problématique, hypothèses/objectifs scientifiques, approche), le développement articulé, la Conclusion et la Bibliographie.
    * L’article de recherche de terrain doit contenir l’Introduction, la Méthodologie, les Résultats la Discussion et/ou la Conclusion, la Bibliographie.

    2. Longueur de l’article

    Quelle que soit la nature de l’article, sa longueur maximale, incluant aussi bien le texte principal que les résumés, les notes et la documentation doit être comprise entre 5000 et 8000 mots.

    3. Formats d’enregistrement et d’envoi

    La version numérique de l’article doit être obligatoirement enregistrée sous deux types de fichiers : Word et PDF. Seuls ces fichiers (sauf mention spéciale) devront être envoyés en pièces-jointes par mail à HISTARC.

    4. Traitement de texte

    La saisie de l’article doit être effectuée avec traitement de texte Word, obligatoirement en police Garamond de taille 12.
    La mise en forme (changement de corps, de caractères, normalisation des titres, etc.) est réalisée par l’imprimeur. Les césures manuelles, le soulignement, le retrait d’alinéa ou de tabulation pour les paragraphes sont proscrits. Une ligne sera sautée pour différencier les paragraphes.
    Pour la ponctuation, les normes sont les suivantes : un espace après (.) et (,) ; un espace avant et après (;), (:), (?), et (!). Les signes mathématiques (+, -, etc.) sont précédés et suivis d’un espace. L’utilisation des guillemets français (« ») doit être privilégiée. Les guillemets anglais (‘‘ ’’) ne doivent apparaître qu’à l’intérieur de citations déjà entre guillemets.
    Les chiffres incorporés dans le texte doivent être écrits en toutes lettres jusqu’au nombre cent. Au-delà, ils le seront sous forme de chiffres arabes (101, 102, 103...)
    Les siècles doivent être indiqués en chiffres romains (I, II, III, IV, X, XX).
    Les appels de note doivent se situer avant la ponctuation.

    5. Normes de présentation de la bibliographie

    - Pour un ouvrage :
    MATOUMBA Martial, 2013, Paléolithique au Gabon. Les technologies lithiques dans la région de la Nyanga (sud-ouest), Paris, L’Harmattan.
    - Pour un article de périodique :
    NFOULE MBA Fabrice, 2016, « Les déconcentrations administratives ou l’illusion d’une émancipation des colonies françaises d’Afrique (1953-1957) », Revue Ivoirienne d’Histoire, n° 28, p. 67-79.
    - Pour un article dans un ouvrage :
    MEYHONG Stéphane, 2017, « Qu’en est-il de l’électrification de l’Afrique-Occidentale française (AOF) durant les deux plans quadriennaux ? », in NFOULE MBA Fabrice (dir.), L’action publique en Afrique subsaharienne sous le regard des sciences humaines, Saint-Denis, Connaissances et Savoirs, p. 101-140.
    - Pour une thèse :
    DOUTSONA Judith, 2011, Les femmes dans la fonction publique au Gabon ; études des trajectoires professionnelles des femmes fonctionnaires, 1930-1980, thèse d’histoire de l’Afrique, Paris, Université Paris-7 Denis-Didérot.
    - Pour un article de colloque :
    BAZILE Frédéric, 1989, « L’industrie lithique du site de plein air de Fontgrasse (Vers-Pont-Du-Gard). Sa place au sein du Magdalénien méditerranéen», Le Magdalénien en Europe. Actes du Colloque La structuration du Magdalénien, Mayence, 1987, Études et Recherches archéologiques de l’université de Liège, 38, p. 361-377.
    - Pour un site Web
    http://labarcgabon.com/gabon_paleo.html (consulté le 5 mars 2016).

    6. Normes de présentation des Sources

    - Pour les sources écrites :
    Nom de la structure conservant le document (Centre d’archives), fonds, carton ou dossier, titre du document, année (exemple : GGAEF- 4 (1) D39 : Rapport annuel d’ensemble de la colonie du Gabon, en 1939.
    - Pour les sources orales :
    Nom(s) et prénom(s) de l’informateur, numéro d’ordre, date et lieu de l’entretien, sa qualité et sa profession, son âge et/ou sa date de naissance.

    7. Références et notes

    7.1. Appels de références bibliographiques

    Dans le texte, l’appel à la référence bibliographique se fait suivant la méthode du premier élément et de la date, entre parenthèses. En d’autres termes, les références des ouvrages et des articles doivent être placées à l’intérieur du texte en indiquant, entre parenthèses, le nom de l’auteur précédé de l’abréviation de son prénom, l’année et/ou la (les) page(s) consulté(es). Exemple : (L. Manokou, 2012, p. 43-45). Si plusieurs références existent la même année pour un auteur, faire suivre la date de a, b, etc., tant dans l’appel que dans la bibliographie : (Manokou, 2012 a).
    À partir de trois auteurs, faire suivre le premier auteur de et al. : (Matoumba et al. 2006). Quand il est fait appel à plusieurs références distinctes, on séparera les différentes références par un point-virgule : (Breuil, 1951, 1954 ; Peyrony, 1949).

    7.2. Références aux sources

    Les références aux sources (orales ou imprimées) doivent être indiquées en note de bas de page selon une numérotation continue.

    7.3. Notes de bas de page

    Les explications ou autres développements explicitant le texte doivent être placés en notes de bas de page correspondante (sous la forme : 1, 2, 3, etc.). Ces notes infra-paginales doivent être exceptionnelles et aussi brèves que possible.

    7.4. Citations

    Le texte peut comporter des citations. Celles-ci doivent être mises en évidence à partir de lignes ; retrait gauche et droite en interligne simple, en italique et entre guillemets.
    - Les citations courtes (1, 2 ou 3 lignes) doivent être entre guillemets français à l’intérieur des paragraphes en police 12, interligne simple.
    - Les citations longues (4 lignes et plus) doivent être sans guillemets et hors texte, avec un retrait de 1 cm à gauche et interligne simple.
    - Les Crochets : Mettre entre crochets [] les lettres ou les mots ajoutés ou changés dans une citation, de même que les points de suspension indiquant la coupure d’un passage […].

    8. Documents non textuels

    8.1. Illustrations

    L’ensemble des illustrations, y compris les photographies, doit impérativement accompagner la première expédition de l’article. En plus de chaque original, l’auteur fournira une copie aux dimensions souhaitées pour la publication : pleine page, demi-page, sur une colonne, etc.
    La justification maximale est de 120 mm de largeur sur 200 mm de hauteur pour une illustration pleine page. Les textes portés sur les illustrations seront en Garamond.

    8.2. Dessins originaux

    Ils seront soit tracés à l’encre de Chine, soit issus de traitement informatique imprimé dans de bonnes conditions. Dans ce dernier cas, on évitera les trames dessinées. Pour les objets lithiques, les croquis dits « schémas diacritiques » gagneront à être accompagnés des dessins traités en hachures valorisantes qui, eux, montrent la morphologie technique.

    8.3. Documents photographiques

    Les documents doivent être parfaitement nets, contrastés et être fournis sous forme de fichier numérique ; enregistrés pour « PC » (Photoshop ©/niveaux de gris 300 ppi ou bitmap 600 ppi/Tiff/taille de publication dans Illustrator © ou tout autre logiciel de dessin vectoriel/EPS/textes vectorisés).

    8.4. Tableaux

    La revue n’assure pas la composition des tableaux. Ils devront être remis sous forme de fichiers Acrobat © PDF (print/niveau de gris/taille de publication/300dpi) ou Illustrator © (EPS/niveau de gris/taille de publication/300dpi), respectant la justification et la mise en pages de la revue. Privilégier les fontes Garamond.

    8.5. Échelles

    Aussi souvent que possible, la représentation grandeur nature sera recherchée. Lorsque la réduction s’impose, l’auteur aura soin de prévoir une échelle de réduction constante pour une même catégorie de vestiges. Pour chaque carte ou plan, l’auteur donnera une échelle graphique, ainsi que la direction du Nord. Pour les objets dessinés ou photographiés, une échelle, si possible constante, accompagnera chaque pièce ou ensemble de pièces.

    8.6. Titres des illustrations, photos et tableaux

    Toutes les illustrations, toutes les photos et tous les tableaux doivent avoir des titres. Ces titres sont obligatoirement placés en dessous des illustrations, des photos ou des tableaux.

    8.7 Légendes

    L’auteur accordera un soin particulier à la qualité des légendes. Les illustrations, les photos, les tableaux et leurs légendes constituent souvent le premier contact du lecteur avec l’article.
    Les légendes doivent être placées au-dessus des titres.

    8.8. Appels des illustrations, photos et tableaux

    Dans le texte, l’auteur doit obligatoirement indiquer l’appel aux illustrations, photos ou tableaux. Cet appel doit être en chiffres arabes : (fig. 1), (tabl. 2), (pl. 3 - fig. 4), etc.

    Accueil - BULSAC
    ISSN 2958-8308 - ISSN-L 2303-9132 - Contacts - Mentions légales et crédits - conception et réalisation du site : Dr Martial Matoumba